À propos

Je ne peux m’empêcher d’écrire. C’est plus qu’un loisir. Ça fait partie de ma vie. Un besoin d’exprimer, de partager. Une thérapie aussi, peut-être surtout.

Enseignante en bureautique au collégial pendant vingt-huit ans, j’ai écrit des livres scolaires dont Rédaction de rapports administratifs ou Communications orales d’Affaires, ce qui est bien différent de l’écriture de romans. Mais la base était là. Retraitée, j’y consacre beaucoup de temps, mon objectif étant de publier le roman dont vous avez besoin, celui qui vous fera rêver en visitant d’autres vies. Celui qui vous fera du bien.

Mes premiers romans, à partir de l’âge de trente-cinq ans, je les transmettais au Prix Robert-Cliche, sans succès évidemment. Je visais trop haut car à cette période, je me limitais au contenu, à de belles histoires fantastiques, l’imagination étant ma force, à mon humble avis. Je ne savais pas vraiment ce que signifiait écrire un roman. Depuis, j’ai compris que le véritable travail commence une fois l’histoire écrite. Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage. Ça ressemble vraiment à ça. C’est pour cette raison qu’on ne devrait jamais proposer un roman aux maisons d’édition avant d’avoir révisé et corrigé le texte une dizaine de fois au moins.

Au début, on s’en tient à l’histoire, au contenu, à ce qu’on veut dire. C’est le fond. Il y a la forme, la manière de raconter l’histoire, ce qui fait son originalité, ce qui définit le style de chacun. Chaque relecture, espacée de quelques jours ou semaines si vous en avez le temps, permet de jeter un regard critique sur le ton, la pertinence et la longueur des dialogues, le vocabulaire utilisé, la justification de chaque mot, la longueur des phrases, des paragraphes et même la ponctuation. Il est impératif de vérifier le calendrier pour voir si tout se tient, surtout s’il y a des retours en arrière. Le lecteur aura-t-il de la difficulté à comprendre? Saura-t-il toujours qui parle? En revoyant la liste des personnages, y en a-t-il qui devraient être rayés parce qu’ils occupent deux petites lignes sur 140 pages? Une phrase vous agace-t-elle? Lorsque je reprends un texte, il m’arrive de lire un passage à voix haute pour vérifier s’il sonne bien à l’oreille.

Ce que j’aime, lorsque je lis un roman, ce sont les arrêts que je fais parfois pour relire un paragraphe, le savourer parce que c’est trop beau.

Mon premier roman a été publié en 2017. Le deuxième paraîtra en avril 2022. Le troisième est commencé depuis un an et demi. Ces derniers jours, j’en ai ressorti un autre, écrit voilà un quart de siècle. J’ai l’intention de le reprendre. Pour moi, écrire n’est pas quelque chose de ponctuel. C’est une passion.

Je sens que mon travail commence à porter fruit et qu’après toutes ces années à réfléchir, à imaginer et à rédiger des histoires où les personnages cherchent un sens à leur vie, j’ai appris à mieux écrire. À mieux me dire. Pour vous parler, vous faire rire, vous toucher et vous faire passer de beaux moments.

À part l’écriture, la cuisine fait partie de mes loisirs. Vous remarquerez qu’elle est présente dans mes textes. Tout comme la nature et les animaux. J’aime aussi le cinéma en salle mais par les temps qui courent, je me contente de regarder les films à la télévision.

Vous rêvez aussi d’être publié, allez voir mes articles sous l’onglet Publication. Vous y trouverez beaucoup d’informations utiles. Je répondrai à vos questions au meilleur de mes connaissances.